Musique gratuite. Merci Hadopi !

Si Hadopi a au moins permis une prise de conscience des internautes quant à la remise en cause de leur impunité sur Internet, le bouleversement des habitudes de consommation de contenu musical n’en est encore qu’à ses prémices.

Hadopi se targue d’avoir fait gagner des millions au marché de la musique légale et poussé les français dans les salles de cinéma. Alors si on attend encore des preuves tangibles de ces allégations fantaisistes, on peut quand même admettre une évolution des habitudes. L’offre sur Internet est assez diversifiée et accessible pour permettre à elle seule une augmentation des volumes consommés (téléchargés légalement ou non). Devant le spectre de la Hadopi, nombre d’internautes se sont tournés vers des solutions légales. On pensera d’abord à iTunes (ou autres) mais non, ce sont les sites de musique en streaming qui ont reçu le pic de nouveaux utilisateurs. Que ce soit Deezer, Spotify et consort avec leurs offres gratuites-avec-publicités-ou-payantes-en-euros, ou les sites hébergeant des vidéos musicales comme Youtube et toussa, ce ne sont pas ces plateformes qui permettront aux artistes de toucher le pactole. Tout juste si un nouveau talent arrivera à percer plus facilement par ce biais. Et iTunes n’est que le reflet du supermarché aux CDs, aux mêmes prix mais en qualité MP3.

Oui, nos usages ont changés, il est plus facile de visionner en boucle une image fixe avec de la musique sur Youtube que de télécharger en album en le « piratant » sur une plateforme P2P. Et Hadopi aura renforcé cette tendance. Mais nos oreilles souffrent de ces abus de MP3 de qualités médiocres, sans parler des artistes.

Il faut porter le débat plus loin, réfléchir à des nouveaux modèles de distribution et de rémunération des artistes. Le CD ou support MP3 ne peuvent plus être la base des revenus. Les maisons de disques et ayants-droit traditionnels se défendent bec et ongles contre cette évolution apportée par Internet.
Ne les laissons pas récréer le rayon un-CD-à-4€-les-trois-à-10€ sur cds-pas-chers.com…

Dans cette démarche il faut signaler l’opération Promo lancée par The Pirate Bay qui vise à promouvoir via la page d’accueil du site des groupes souhaitant se faire connaitre en partageant leur musique gratuitement.
La démarche c’est un peu : « Tiens, écoute cette cassette pirate, c’est des potes qu’ont pas de maison de disque pour leur promo, mais ils sont supers et ils passent en concert la semaine prochaine. »

Et il existe d’autres sites distribuant la musique légalement, libre ou gratuite, ou faisant la promo d’artistes émergeant :
Jamendo (Sur la page d’accueil on tombe vite sur le top 100 où chaque artiste est une perle rare !)
Noomiz
Dogmazic
Altermusique

EDIT : J’en vois qui font la moue en se disant que ce genre de musique est nulle, ou pas intéressante dans l’immédiat.
Je vous recommande alors la radio rock de Jamendo ou les quelques albums que j’ai sélectionné.

Support your local scene !

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Humeur

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s